<< Retour aux actions
Collectivité

CHAMPCEVINEL du Restaurant Scolaire à une démarche environnementale globale


Objectif(s) :

Nourrir les enfants avec 80 % de produits bio et atteindre l’autonomie maraîchère


Localisation de l'action :

CHAMPCEVINEL

Description de l'action :

Une démarche environnementale globale…

En 5 ans, de 2015 à 2020, sous l’impulsion du Maire, la restauration scolaire de Champcevinel est passée du niveau 1 de labellisation BIO au niveau 3 (60 % de bio) pour servir de bons repas nobles, goûteux, sains, nutritionnels et identitaires pour le plaisir des papilles des enfants (crèches, maternelles, élémentaires) et des anciens (portage). 55000 repas servis en 2020.

 

Au début, nous avons dû…

- diversifier les approvisionnements et se tourner vers l'agriculture locale (viande, yaourts, fromages, légumes, fruits ...) réalisé

- travailler la matière brute (confection de plats à partir de légumes frais, ....) réalisé

- limiter l'impact sur l'environnement, la nature (limiter les petits contenants, chasse au gaspi, compostage des déchets, achat de produits de saison, non emplois de détergents mais de produits de nettoyage bio, ...) réalisé

- augmenter les actions pédagogiques avec les enfants (pesage des déchets alimentaires, plantations et ramassage de légumes en co-participation (parents/enfants), confection de nichoirs à oiseaux, de jachères fleuries pour la pollinisation, ...) réalisé

Puis l'ambition grandissant, nous avons dû aller plus loin…

- création d'un emploi communal dédié pour développer un grand jardin bio-pédagogique où pommes de terre, oignons, cucurbitacées, tomates, salades, choux, poireaux, fèves, aubergines, poivrons, radis, concombres et autres légumes sont cultivés pour être valorisés dans la composition des repas pour les enfants.. Réalisé

- l’encadrement des TAP (temps d’activités périscolaires) par des agents communaux sur le thème du développement durable, réalisé

- Labellisation de 1 hectare de terre en BIO et conversion BIO pour nos cultures et valorisation de ces légumes au restaurant scolaire. réalisé

Aujourd’hui nous voulons atteindre le 80 % de BIO en restauration scolaire et l’autonomie maraîchère au plus tôt :

- s'inscrire dans une démarche pour acquérir des terres agricoles sur la commune avec des associations porteuses de tels projets, pour installer des maraîchers, en projet

L'ensemble de la démarche s'inscrit dans une pensée globale de préservation de la biodiversité au niveau local. Puisque d'autres actions sont menées en parallèle telles que :

pédagogie

- la confection d'un poulailler pédagogique communal, réalisé pendant le confinement, avec l’effet de retour à de vraies valeurs, que ce temps entre parenthèses à générer chez l’être humain. Les œufs utilisés pour la confection de gâteaux à l’école et au centre de loisirs, avec toujours une participation pédagogique vis-à-vis des élèves (donner un nom aux poules, ramasser les œufs, étudier le comportement de l’animal). réalisé

- l'installation d'une ruche pédagogique communale afin de sensibiliser les enfants à la pollinisation (favorisée par la plantation d’arbustes à fruits rouges le long de certaines voies et par la gestion différée des espaces verts mise en place par la mairie) réalisé

- le broyage des végétaux qui servent de paillage au potager et au fleurissement communal, réalisé

- la récupération des eaux de pluie pour le potager et l'arrosage des fleurs, réalisé

- la gestion différenciée des espaces verts avec 4 niveaux d'entretien, réalisé

- la création future d'un verger pédagogique communal, en projet

- la création d'un marché hebdomadaire de produits frais bio, favorisant l’écoulement des produits des petits producteurs locaux et le contact de la population avec le monde rural, réalisé

- l'extinction de l'éclairage public de 23 h à 6 h du matin, réalisé

- l’achat de gobelets réutilisables pour les manifestations, réalisé

- l’achat de papier recyclé pour les photocopieurs des services municipaux et des écoles, réalisé

- l'achat de 10 % de livres sur le développement durable pour la bibliothèque municipale, en projet

déplacement

- la création de voie verte sur tout le territoire, pour faciliter le déplacement doux des habitants, réalisé et en projet

- la location de vélos électriques pour le déplacement des agents communaux, réalisé

- l’achat d’un véhicule électrique pour les services techniques de la ville, en projet

- la création d’un plan de déplacement des agents communaux, pour inciter au covoiturage, en projet

- le subventionnement d'une association de marche pédestre qui ramasse les déchets "ecorando", réalisé

co-construction

- la création d’une journée dédiée pour réaliser ensemble une soupe « la fête de la soupe », réalisé

- la confection d’un composteur commun dans un lotissement, en co-construction (enfants de l’école/habitants), en projet

- la création de jardins partagés pour les habitants de lotissements, en projet

- la création d’un partenariat avec un restaurant champcevinellois pour donner le surplus de légumes de l’été, réalisé


Lien vers une vidéo ou votre site web :


Coût estimé de votre action (€) :

400000 €


Structure porteuse de l'action :

MAIRIE DE CHAMPCEVINEL


Année de réalisation du projet :

2015-2026

Avez-vous mené une démarche participative ? Si oui, expliquez votre démarche. citez vos partenaires :

Oui, avec :
- Conseil municipal en soutien ; certains membres ont participé directement à certaines actions (projet culture pommes de terre, jardin bio)
- Agents municipaux : pour les agents du service restauration, la démarche de labellisation a été très exigeante mais elle symbolise des valeurs auxquels ils tiennent. Les agents du service animation ont constitué le trait d’union avec les enfants. Les agents du service technique : création et entretien du potager
- Habitants de la commune, qui au départ ont apporté une aide technique
- Producteurs locaux pour l’approvisionnement en matière première : ex en Septembre 2015, les producteurs bio sont venus manger avec les enfants et ont proposé de petites activités expliquant ce qu’était l’agriculture bio, leur façon de travailler les produits.
- Enseignants et enfants : le jardin pédagogique et biologique est un outil mis à leur disposition
- Parents d’élèves, enfants, élus, qui ensemble récoltent les pommes de terre : 1 t 5 en 2018
- Enfants : ex en Septembre 2018 les élèves de CE1 ont planté des oignons, de l’ail, semé des fèves
- Association Agrobio : a soutenu le jardin pédagogique en apportant des plants de légumes bio
- Regards de l’extérieur : enquêtes par des étudiants de BTS (auprès des parents pour connaître le niveau de satisfaction sur les menus : 93% satisfaits) et de l’IUT (auprès des différentes catégories socio-professionnelles pour connaître leur perception de la démarche)

De quelles dimensions du développement durable avez-vous tenu compte pour mener votre action (environnement, social et économie) ? Expliquez votre démarche :

Environnementale – favoriser les circuits courts (cultures sur place, producteurs locaux), respecter la nature (gestion différée des espaces verts, jachère fleurie, cultures bio, recyclage des déchets cantine et des déchets verts, nichoirs fabriqués par les enfants installés sur la commune dont certains sont habités par des mésanges)
Sociale – sensibiliser parents et enfants par des actions communes et pédagogiques (ramassage des pdt, explications sur le potager, le poulailler, les ruches, le tri, le compostage…) aider des habitants en donnant le surplus de la production locale.
Economique – économiser l’eau (récupération eau de pluie, paillage), gérer le coût des repas avec la production locale (cultiver et produire sur place = moins cher), diminuer le gaspillage (les élèves sensibilisés aux produits cultivés, sachant qu’ils sont cuisinés pour eux les mangent avec plus d’intérêt et en laissent peu, tri des déchets)

Indiquez à quel(s) objectif(s) du développement durable votre action concoure, parmi les 17 listés par l'ONU. :

•O 3 : Bonne santé et bien- être : la qualité nutritionnelle et l’équilibre alimentaire des repas servis aux enfants et aux adultes contribuent à leur bonne santé et leur bien être •O 12 : Consommation et production responsables Le label Ecocert niveau 3 l’atteste (voir toutes actions citées dans le descriptif) •O 15 : Voie terrestre. Toutes les actions visant à préserver la biodiversité qui ont été initiées sur la commune contribuent à préserver les écosystèmes terrestres et à lutter contre l’appauvrissement de la biodiversité

Quelles limites ou difficultés avez-vous rencontrées ? :

Les normes à respecter et les autorisations à obtenir pour pouvoir consommer sa propre production.
L’adhésion des habitants face à des espaces verts plus sauvages et moins «au cordeau» permettant de favoriser les fleurs sauvages et de diminuer les tontes.
- Exigences très strictes du référentiel Ecocert
- Le surplus de la production maraîchère en été
- Les œufs des poules bio qui ne peuvent pas être utilisés au restaurant scolaire
- La certification des parcelles
- La recherche de parcelles cultivables classées en N ou A et l’acquisition de foncier

Avez-vous réfléchi à des pistes d'amélioration pour votre action ? Lesquelles ? :

- création d'un nouveau restaurant scolaire sur lequel les produits issus de nos cultures pourront être valorisés plus encore, surgélation ou conserves des surplus de légumes d'été pour servir l'hiver.
- former le personnel communal pour tendre vers l’autonomie maraîchère.
- rapprocher le jardin pédagogique des écoles.
- augmenter les surfaces cultivées.
- créer un verger communal et continuer la plantation d’arbustes à fruits rouges le long des voies piétonnes.
- organiser des minis stages de formation/sensibilisation de la population en mettant en exergue les actions menées sur la commune et démontrer que chacun à son niveau peut apporter sa pierre à l’édifice.

En quoi votre action est-elle innovante ? :

Au-delà des repas bio servis, c’est tout un ensemble mis en œuvre autour du potager, (poulailler, ruches, citernes, récupération des déchets verts, compostage, jachère fleurie, terrain au repos). C’est un cercle où chaque partie est utile à l’autre. Le choix d’acheter et d’utiliser des terrains pour la culture, de patienter 3 ans pour que ceux-ci aient ensuite le label bio. La municipalité est moteur, initiateur et maître d’ouvrage et d’oeuvre de ce projet. Aller où l’on n’attend pas une collectivité territoriale.
A cela s’ajoute la dimension pédagogique proposée à la jeune génération de la commune qui comprend, adhère et s’intéresse à l’environnement. C’est par la jeunesse que passe la construction du monde de demain.

Quel(s) impact(s) a eu votre action ? :

- Création d’un emploi communal dédié
- Accès de tous les enfants pour au moins un repas par jour à une alimentations saine
- Sensibilisation dès l’enfance au respect de l’environnement pour mieux le protéger
- partenariat avec une école de Périgueux « la Calandretta » pour livrer des repas aux enfants

Quelle est la plus belle preuve de réussite de cette action ? :

« une heure pour ramasser 1.5 tonne de pommes de terre »
« ½ heure pour les ranger et les conserver »
« 3 h pour casser la croûte tous ensemble »


Lauréat
Créé il y a 1 an