<< Retour aux actions
Collectivité

Construction d'un bâtiment à énergie positive BEPOS


Objectif(s) :

Construire un foyer d’hébergement pour la Maison Familiale Rurale, mais aussi compléter l’offre d'hébergement de groupe sur le territoire. Le choix du BEPOS est dans la continuité des actions de transition énergétique et écologique de la CCPR.


Localisation de l'action :

24600 Siorac-de-Ribérac, France

Description de l'action :

La construction du bâtiment est achevée depuis le mois de décembre 2019.

Il s'agit d'un foyer d’hébergement d’environ 64 couchages répondant aux besoins exprimés par la Maison Familiale Rurale, mais aussi aux besoins d’hébergement de groupe en dehors des périodes scolaires. Ce foyer dispose de 2 chambres pour de l'hébergement de jeunes en insertion professionnelle.

Trois objectifs ont été recherchés :

-celui du maintien d’une activité de formation (pourvoyeuse d’emploi sur notre territoire)

-celui de la diversification de l’offre d’hébergement (offre répondant aux attentes d’une clientèle cible : tourisme social et accueil de groupes hors périodes scolaires (clubs sportifs, séminaires professionnels ….)

-celui de l’hébergement des jeunes en insertion professionnelle

La CC du Périgord Ribéracois lauréate, en Octobre 2016, de l’appel à projet national « Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte » TEPCV souhaite couvrir progressivement l’ensemble de ses besoins énergétiques par des énergies renouvelables locales (bois énergie, méthanisation, hydroélectricité, photovoltaïque..), contribuer au développement de l’économie circulaire et favoriser la sobriété énergétique.

C’est pour cette raison que le conseil communautaire a retenu la conception BEPOS du projet de centre d’hébergement. Cette construction contribue également à limiter le transport quotidien des élèves du centre de Vanxains vers la MFR de Siorac de Ribérac.

Cette construction se veut être le bâtiment témoin d’une volonté politique de s’engager dans la voie de la croissance verte.

Avec le retour d'expérience, elle peut contribuer à enrichir les compétences des artisans locaux autour des constructions passives avec l'usage de matériaux bio sourcés.


Coût estimé de votre action (€) :

2460420 €


Structure porteuse de l'action :

Communauté de Communes du Périgord Ribéracois


Année de réalisation du projet :

2018 - 2019

Avez-vous mené une démarche participative ? Si oui, expliquez votre démarche. citez vos partenaires :

Dans le cadre du 1% artistique, la communauté de communes a financé un projet de résidence d'artiste avec les étudiants et les enseignants de la MFR.

De quelles dimensions du développement durable avez-vous tenu compte pour mener votre action (environnement, social et économie) ? Expliquez votre démarche :

Conformément au dispositif « Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte » dans lequel s’est engagée la Communauté de Communes , toutes les stratégies et démarches adoptées sur le Foyer d’hébergement visent à obtenir un niveau de performance BEPOS.
En vue de concevoir un bâtiment simple et fonctionnel répondant à cet objectif de performance énergétique, l’accès aux apports énergétiques gratuits en vue de limiter la consommation d’énergie par des systèmes actifs a été priorisé.
L’utilisation de ressources énergétiques locales, couplée à l’usage de matériaux naturels également présents localement a été recherchée.

Les études du BE « 80 Degrés Ingénierie », ont permis de vérifier l’efficacité des dispositions prises en amont et la capacité du bâtiment à assurer le confort à ses occupants.
Le confort d’été, sous condition d’une utilisation adéquate, est atteint de manière passive même en se mettant dans les conditions très défavorables d’une occupation intense en continu. Pour cela l’esprit de la conception a été respecté, à savoir une intervention des occupants sur leur confort, et particulièrement l’utilisation de la ventilation naturelle nocturne grâce aux ouvrants spécialement prévus à cet effet. Les bonnes pratiques d’utilisation devront être transmises tout au long du projet pour arriver jusqu’aux usagers à la livraison.
Sur le plan énergétique, l’enveloppe thermique performante permet d’atteindre de faibles besoins de chauffage et de limiter la période de chauffe au minimum, conformément aux attentes d’un bâtiment BEPOS.

Le projet prévoit la plantation d’espèces à feuilles caduques en façades Sud-Ouest. Par effet de masque léger mais aussi d’évapotranspiration, cette bande arborée idéalement orientée contribue à la création d’une ambiance naturellement agréable pour les usagers de cette aile.

Le taux de végétalisation important des toitures du bâtiment (≈ 67%) permet de conserver la continuité de la trame verte existante, préservant ainsi le prolongement des corridors écologiques présents à proximité de l’opération.

Les végétaux seront sélectionnés de manière à privilégier des essences naturellement adaptées au climat local pour réduire les besoins d’arrosage, et présenteront des potentiels allergènes faibles, de sorte à ne pas nuire à la santé des usagers.

Indiquez à quel(s) objectif(s) du développement durable votre action concoure, parmi les 17 listés par l'ONU. :

ODD13 - Mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions.

Quelles limites ou difficultés avez-vous rencontrées ? :

Le recours aux matériaux biosourcés a soulevé des inquiétudes quant à leur pérennité par certains tenants des matériaux dits conventionnels. S’agissant d’un bâtiment innovant dans sa démarche de construction , les artisans ont rencontré parfois quelques difficultés pour les plans d’exécution et la coordination entre corps de métier sur le chantier. Enfin la faillite de 2 entreprises durant les travaux a différé de 6 mois la livraison du bâtiment.

Avez-vous réfléchi à des pistes d'amélioration pour votre action ? Lesquelles ? :

Les futurs projets de construction de ce type de bâtiment tenteront de mettre en chantier des artisans locaux pour qu’ils expérimentent et /ou se perfectionnent à l’usage des matériaux bio sourcés et la conception bioclimatique. Ces constructions locales devront traduire les savoirs faires des artisans du territoire. La commande publique de la CCPR devra permettre de favoriser les entreprises locales. Un travail en amont doit conforter auprès des professionnels les principes de construction qui ne sont ni plus ni moins que ceux mis en œuvre auparavant et qui ont fait leur preuve.

En quoi votre action est-elle innovante ? :

Elle est innovante pour notre territoire, car il s'agit de la seule construction publique d'un bâtiment avec des matériaux bio -sources et géo- sourcés. Le projet a été soutenu financièrement par la Région dans le cadre de l'appel à projet bâtiment du futur.

Quel(s) impact(s) a eu votre action ? :

Principaux impacts :
- Développement de la capacité d'accueil de la MFR "pôle métiers de la restauration" à Siorac de Ribérac
- Projet innovant, qui a suscité de nombreuses interrogations, et questionnements de la part des habitants et des élus.
- Chantier innovant pour certaines entreprises et notamment des entreprises locales,
- Créations d'emploi pour la MFR : 2 ETP
- Le caractère BEPOS contribue à réduire les consommations énergétiques, il impacte positivement l'environnement.

Quelle est la plus belle preuve de réussite de cette action ? :

La finalisation d’un bâtiment innovant, de conception complexe pour les artisans qui ne sont pas forcément formés à de tels projets de construction.
Un bâtiment réalisé en partie avec des matériaux bio sourcés et locaux (paille, pisée, bois, béton de chanvre ...) . Ces matériaux ont permis lors de l’approvisionnement du chantier de réduire significativement l’empreinte carbone. La démarche d’approvisionnement local se poursuit avec par exemple la fourniture des pellets par la Fédération départementale des Cumas.
Enfin la mise en place de la clause d’insertion dans le dossier de marché a été une réussite. Les entreprises ont « joué » le jeu et des bénéficiaires en insertion ont accédé à des formations qualifiantes et retrouvés un travail pour certains d’entre eux, y compris en CDI.


Lauréat
Créé il y a 9 mois