<< Retour aux actions
Association

Des potagers pédagogiques productifs, créateurs de lien social et favorisant la biodiversité


Objectif(s) :

Permettre à la population locale de se réapproprier le processus de production alimentaire tout en ayant un impact sur la santé, le lien social, la biodiversité, le climat, l’économie locale, l’éducation, l’autonomie du territoire.


Localisation de l'action :

Belvès, 24170 Pays-de-Belvès, France

Description de l'action :

L’association a pour but de faire fleurir des potagers diversifiés et entourés d’arbres et de haies ; pour donner aux enfants un terrain de jeu qui les connecte au vivant et non aux écrans, pour échanger, partager, organiser des chantiers collaboratifs et intergénérationnels autour des productions du village issues de semences locales, paysannes, biologiques, rustiques, plus adaptées au climat et moins gourmandes en eau, issues de pratiques agricoles qui couvrent le sol, limitent l’érosion et n’utilisent que de l’amendement organique (fumier et paillages). 

Cette année 2 potagers pédagogiques ont été mis en place. L'un au cœur du village de Belvès, aux pieds de la Crèche Les Galipettes, de l’Accueil de Loisirs, à 4 min. à pied de l’école. L’autre au cœur d’un domaine départemental magnifique : le domaine de Campagne qui accueille près de 50 000 visiteurs par an. Les deux ont suscité beaucoup d’engouement, en 2021 on va plus loin !


Lien vers une vidéo ou votre site web :


Coût estimé de votre action (€) :

50000 €


Structure porteuse de l'action :

L'association HAPPY CULTORS


Année de réalisation du projet :

2020 et plus !

Avez-vous mené une démarche participative ? Si oui, expliquez votre démarche. citez vos partenaires :

Oui complètement, c'est notre objectif à travers le développement de potagers pédagogiques. On pense que c'est en permettant une démarche participative à chaque étape de la mise en place et du suivi des potagers que les acteurs du territoire se sentent concernés par le projet.
C’est ce qui nous est arrivé cette année avec les enfants du village qui ont contribué au projet pilote. C’est le cas également avec les jardiniers du département avec lesquels le potager est conduit au domaine de Campagne.
Les partenaires sont multiples : municipalités, Département, école de Belvès, Crèche, accueil de loisirs, Entreprise Florentaise pour du terreau bio, les fermes biologiques locales ; également une ferme du Gers qui fait de l'accueil depuis 15 ans pour enfants & handicapés, "La ferme en coton".

De quelles dimensions du développement durable avez-vous tenu compte pour mener votre action (environnement, social et économie) ? Expliquez votre démarche :

Les dimensions du développement durable qui sont au cœur de notre projet sont l’environnement et le social. On adorerait réussir à mettre en place un modèle économique viable et qui se finance sans besoin de subventions.
L’environnement parce que le vivant est au cœur de la démarche : favoriser la vie du sol pour plus de fertilité, de résilience ; des plantes fortes qui résistent aux épisodes climatiques douloureux mais aussi aux maladies et ravageurs et ce grâce à l’assistance de la microfaune du sol (champignons et bactéries, vers de terre etc.). Favoriser également le développement des pollinisateurs, insectes, oiseaux via l’intégration de nombreuses plantes mellifères, de nichoirs et l’usage d’aucun produit chimique.
Le social en donnant l’accès au potager à toute personne, à toute classe et surtout en favorisant le faire-ensemble.

Indiquez à quel(s) objectif(s) du développement durable votre action concoure, parmi les 17 listés par l'ONU. :

Bonne santé et bien-être, Éducation de qualité, Travail décent et croissance économique, Inégalités réduites, Villes et communauté durables, Consommation et production responsable, Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques, Vie terrestre, Partenariats pour la réalisation des objectifs.

Quelles limites ou difficultés avez-vous rencontrées ? :

La plus grande difficulté à laquelle est confrontée l'association pour développer et surtout pérenniser ce pôle "mise en place et animation de potagers pédagogiques" est de trouver des sources de financements pour animer, réaliser un maximum d'événements auprès de tous publics autour de ce support innovant qu’est le potager inspiré de la permaculture.

Avez-vous réfléchi à des pistes d'amélioration pour votre action ? Lesquelles ? :

Oui bien sûr ! Le potager est sur-exposé au soleil, ce qui limite les possibilités d'animations aux beaux-jours. On aimerait y installer une grande tonnelle sous laquelle se réunir à l'ombre, que l'on végétaliserait avec des essences grimpantes.
On aimerait également améliorer le poulailler, en trouver un qui soit mobile et déplaçable sur les bandes de culture pour l'auto-fertilité du potager ; mais aussi installer des cuves de récupération d'eau de pluie des bâtiments adjacents qui ne sont autres que les bâtiments de la crèche et du Centre de Loisirs qui emmènent les enfants au quotidien dans le potager.
Enfin on rêverait que ce projet se transforme en ferme pédagogique qui puisse incarner toutes les solutions qui contribuent à une société plus durable ; tout en créant du lien social : alimentation saine, biodiversité, compostage des déchets organiques, récupération d’eau de pluie.

D’autre part on aimerait revoir complètement le site internet et le mettre à jour. L’idée est d’y partager des supers outils potagers gratuitement.

En quoi votre action est-elle innovante ? :

Ce qui est innovant dans ce projet c’est qu’en permettant à la population locale de se réapproprier le processus de production alimentaire nous avons un impact sur la santé, le lien social, la biodiversité, le climat, l’économie locale, l’éducation, l’autonomie du territoire.
Ce n’est pas du jardinage mais presque du maraîchage éducatif.
Le plus difficile dans la production écologique de légumes, fruits et fleurs c’est d’avoir les bonnes connaissances du vivant pour avoir un résultat de production digne du travail fourni, tout en limitant les dégâts des aléas climatiques auxquels on doit faire face ces dernières années. Nous sommes tous égaux devant le bonheur qu’apporte le fait de voir pousser ses propres légumes et de les déguster.

Quel(s) impact(s) a eu votre action ? :

Le potager a produit plus d’une cinquantaine d’essences comestibles (légumes, fruits, fleurs, aromatiques) issues de semences paysannes et biologiques. Les techniques mises en œuvre pour la conduite du potager respectent le cahier des charges de l’agriculture biologique, sont issues de la permaculture et favorisent la biodiversité du site.
Il est la fierté des enfants du village ; ils en ont été acteurs de A à Z. C’est un lieu d’apprentissages multiples (savoir-faire manuels, apprentissage de la coopération, application des connaissances mathématiques, expérimentation des sciences et vies de la terre, lieu d’éveil sensoriel et gustatif) qui se veut une antenne des établissements scolaires et périscolaires. Des dizaines d’animations et de visites y ont été réalisées malgré le contexte COVID ; ainsi que des ateliers de dégustation et transformation des productions du site.

Quelle est la plus belle preuve de réussite de cette action ? :

La joie des enfants quand ils sont au potager !


Lauréat
Créé il y a 1 an