<< Retour aux actions
Entreprise

Ecoferme de PAPREC AGRO


Objectif(s) :

L'écoferme est lieu créateur d’une réflexion agronomique et technique, à destination des acteurs locaux de l’agriculture, et qui explicite par la même occasion aux consommateurs les enjeux du monde agricole.


Localisation de l'action :

Le Petit Clos, 24800 Saint-Paul-la-Roche, France

Description de l'action :

PAPREC AGRO est une société du groupe PAPREC créée en 1998 en Dordogne dans le domaine de la gestion des déchets organiques et de leur valorisation agricole : valoriser les déchets des activités humaines pour fertiliser les sols, tel est le fondement de notre activité.

Dans un contexte où l’utilisation intensive d’engrais chimiques mais également certaines techniques culturales, dont le labour, ont entraîné au fil du temps une dégradation des qualités organiques des terres agricoles, nous souhaitons devenir plus qu’un simple acteur de la gestion du déchet, mais également défendre des convictions profondes quant au rôle de l’entreprise dans l’évolution de la société.

PAPREC AGRO a acquis en fin d’année 2014 un espace agricole et une friche industrielle d’une surface totale de 14 ha. L’objectif était de créer une ferme agro-écologique permettant de mettre en œuvre sur son propre site, les principes de l’économie circulaire : le compostage des déchets organiques et l’utilisation de la matière organique en maraîchage et en grandes cultures.

Mais elle a également pour vocation l'échange, l'analyse et l'expérimentation des savoirs faire et des initiatives observées chez des agriculteurs pionniers.

L’écoferme rassemble plusieurs actions.

Action 1 : Expliquer et promouvoir l’agriculture de conservation des sols

Le cumul du non-travail du sol, de la diversification des espèces cultivées, et de la couverture permanente du sol permettent de créer des ressources et des habitats pour une faune importante, ce qui va contribuer à la structure du sol et à l’alimentation des cultures. Ce système agricole repose sur la fourniture de biomasse au sol pour alimenter les cycles de la matière, issue des résidus de culture, des engrais verts et amendements organiques. Le recyclage de cette biomasse par la faune du sol permet de mettre à disposition des minéraux, de créer de l’humus, et de stocker du carbone dans les sols agricoles.

Cette ferme met en avant les travaux et retours d'expérience sur la fertilité des sols d‘un groupe de travail de 6 agriculteurs, sélectionnés parmi la clientèle de PAPREC AGRO.

Missions :

-          Aide et animation du groupe, tour de plaine, mutualisation des initiatives, et échanger par « niveau de connaissances ».

-          Accompagnement du groupe de travail vers l’amélioration du système, l’autonomie et la mise en relation avec d’autres agriculteurs du grand sud-ouest.

-          Participer à des journées, en salle et sur le terrain, de sensibilisation, communication et d’information.

-          Mise en place de protocoles et d’expérimentations sur les fermes afin de capitaliser en connaissance, faire monter le groupe en compétence.

Un conseiller agricole (Aubin LAFON), expert en agriculture de conservation et partenaire depuis le début de l’aventure de PAPREC AGRO fait le lien entre les ambitions du projet, l’accompagnement des agriculteurs et la transmission des retours d’expérience.

La démarche repose sur une approche systémique globale. Elle permet de hiérarchiser l’importance des composantes et d’identifier les contraintes les plus limitantes et communes à tous. Ces dernières seront à résoudre en priorité, afin de faire évoluer les performances des modes de gestion des sols, des unités de paysage et des cultures, rapidement vers le haut. Nous nous appuyons en premier lieu sur une méthode de diagnostic qui permet d’identifier les composantes les plus limitantes au cours du temps afin de les résoudre, en continu.

Avancement de l’action : en cours, deuxième année d’accompagnement et d’essais agronomiques.

 

Action 2 : Création d’un groupe de travail vers la transition :

Un groupe d’agriculteurs a été sélectionné en premier lieu grâce à la collaboration active entretenue avec PAPREC AGRO. Cette sélection a été basée sur les profils innovants, l’engagement dans les thématiques agro-écologiques et l’expérience agricole établie. PAPREC AGRO a souhaité également disposer d’une pluralité en termes de types d’exploitation, contexte pédoclimatique et de maturité en matière de pratiques agro-écologiques. L’intention est de constituer un groupe de travail reflétant le plus largement possible la diversité du monde agricole du bassin Nord Aquitain.

Des interventions sont organisées en journées de sensibilisation, de communication et d’information : principes universels du végétal et des semis sous couverts végétaux, fondamentaux du fonctionnement des sols et des systèmes agricoles, les étapes clés pour sécuriser la réussite, exemples concrets d’agriculteurs…

Ces journées sont pilotées par PAPREC AGRO et M. LAFON dirige le contenu et leur déroulement. Des intervenants extérieurs, experts et agriculteurs innovants y sont associés.

Avancement de l’action : en cours, deuxième année.

 

Action 3 : Expliquer et promouvoir le maraîchage sur sol vivant avec un schéma agroforestier

L’association d’arbres et de cultures génère des interactions positives et des synergies dans l’occupation de l’espace aérien, racinaire, et la mobilisation des ressources : la productivité globale d’une parcelle (fruits, bois, céréales), peut être augmentée. Parallèlement, les arbres servent d’abri et de ressource pour de nombreux pollinisateurs au cours de la saison, avec un impact très positif sur la biodiversité du site. Enfin, le modèle agroforestier veut que les racines des arbres descendent plus profondément que celles des cultures, pour puiser de l’eau et des minéraux. Ces minéraux sont restitués aux cultures à la chute des feuilles, créant une forme de recyclage des ressources du sol.

PAPREC AGRO a mis à disposition des parcelles et des infrastructures permettant depuis novembre 2017, l’installation d’un couple de maraichers innovants. Cette démarche se traduit par la création d’une activité de maraîchage associant :

-          production sur sol vivant selon les principes de l’agriculture biologique, le tout intégré dans un système agroforestier,

-          partage, sensibilisation et transmission des retours d’expérience auprès de divers publics (scolaire, apprentis, visiteurs de PAPREC AGRO),

-          fabrication et commercialisation de produits transformés sécurisant la valorisation de l’ensemble des légumes et fruits produits.

Nous souhaitons que cette installation permette à un couple de maraîchers de vivre de leur métier et de leurs productions tout en se dégageant suffisamment de temps libre pour assumer un rôle de transmission et de sensibilisation auprès d’un public varié (écoles, agriculteurs, visiteurs…). Cette ferme combine des techniques novatrices de culture maraichère sur sol vivant en cultivant directement les légumes sur des bandes de compost de déchets verts, en agroforesterie et selon les principes de l’Agriculture Biologique.

Les résultats des pratiques mises en œuvre sont donc susceptibles d'intéresser directement l'ensemble des porteurs de projets en maraîchage alternatif.

Il s'agit également d'initier une réflexion sur le rôle clé de la biomasse végétale, dans le fonctionnement des sols agricoles et des services écosystémiques associés (rétention hydrique, stockage de carbone, biodiversité, gestion des déchets organiques, économie circulaire...) au travers d’un parcours pédagogique et de visites organisées par PAPREC AGRO.

En quelques chiffres :

-          6 ans : Durée du projet pour ce couple qui souhaitera transmettre une activité pérenne avant de prendre leur retraite

-          2 ha : Surface des parcelles mises à disposition en système maraîchage agroforestier

-          500 arbres : Nombre d’arbres plantés fin 2015 sur ces 2 ha.

Avancement de l’action : en cours, les maraîchers entament leur troisième année d’activité.

 

Action 4 : Accueil et pédagogie des acteurs du monde agricole et les générations futures

Parallèlement aux innovations agricoles, le corps de ferme en ruine a été en partie restauré de manière à pouvoir accueillir du public : l’ensemble des visiteurs de PAPREC AGRO (riverains, écoles, agriculteurs…) est reçu dans un espace spécifiquement aménagé et équipé de supports de qualité et originaux afin de sensibiliser aux éléments clés du projet : biodiversité, fertilisation organique, innovation agricole, cycles de la matière.

Avancement de l’action : Cette action est en cours depuis 2018 avec près de 600 visiteurs par an.

 


Lien vers une vidéo ou votre site web :


Coût estimé de votre action (€) :

313000 €


Structure porteuse de l'action :

société PAPREC AGRO


Année de réalisation du projet :

2018

Avez-vous mené une démarche participative ? Si oui, expliquez votre démarche. citez vos partenaires :

La démarche repose sur un partenariat avec de nombreux acteurs aux profils variés et complémentaires, notamment dans la phase de démarrage pour la restauration des écosystèmes agricoles (agroforesterie et régénération des sols). L’équipe de PAPREC AGRO a donc fait appel à divers acteurs internes et externes apportant conseils, soutien matériel et humain :

- Les 50 employés de PAPREC AGRO qui se sont portés volontaires sur leur temps libre pour aider sur les divers chantiers : plantation des arbres, montage de clôtures et enclos pour les animaux, espaces verts, taille des arbres, montage de la serre, travaux de rénovation de bâtiments…
- Agricultures clients historiques et voisins de PAPREC AGRO : M. ROBERT, M. CHAUSSADAS pour la mise en œuvre des biomasses, amendements et cultures
- M. LAFON Aubin conseiller en transition agro-écologique
- M. et Mme DESMUR Serge et Patricia maraîchers innovants
- La chambre d’agriculture de Dordogne (intervention sur des journées techniques)
- Associations : Question de culture (transformation de légumes), Association française d’agroforesterie et le Conservatoire végétal régional d’Aquitaine (mise en œuvre de l’agroforesterie et choix des espèces).

Le projet est soutenu financièrement par le groupe PAPREC dès son origine. L’équipe PAPREC AGRO a également sollicité différentes structures pour compléter cet accompagnement dans le cadre de programmes de soutien.
- L’ADEME (convention dans le cadre du programme « Agriculture de conservation des sols » et la sensibilisation du grand public)
- La communauté de commune Périgord Limousin (Aide à l’installation des maraîchers)
- La Région Nouvelle Aquitaine (AAP Alimentation et circuit court)

De quelles dimensions du développement durable avez-vous tenu compte pour mener votre action (environnement, social et économie) ? Expliquez votre démarche :

Cette ferme sera un support unique en son genre qui concilie les trois piliers du développement durable : environnement, social et économique). Elle est non seulement créatrice d’une réflexion agronomique, technique et économique à destination des acteurs locaux de l’agriculture, et explicite par la même occasion aux consommateurs et aux générations futures les enjeux du monde agricole.

L’utilisation intensive d’engrais chimiques mais également certaines techniques culturales, dont le labour, ont entraîné au fil du temps une dégradation des qualités organiques des terres agricoles. 40% des sols français sont déficitaires en matière organiques. Les conséquences sont multiples : une baisse de fertilité, une sensibilité à l’érosion (dégradation de la qualité des eaux) et une réduction de la capacité du sol à séquestrer le carbone.
Pour répondre aux enjeux actuels, nous devons repenser l'agriculture et créer des fermes innovantes, résilientes et durables, en limitant la dépendance aux intrants d'origine pétrolière ou chimique. Pour cela il faut appréhender la parcelle comme un écosystème à part entière.
L’équipe de PAPREC AGRO a souhaité devenir plus qu’un simple acteur de la gestion du déchet, défendre des convictions profondes quant au rôle de l’entreprise dans l’évolution de la société.
Ainsi notre relation historique avec le monde agricole via notre activité de compostage nous permet de toucher de nombreux acteurs et notamment des exploitations agricoles déjà fortement impliquées dans la fertilisation organique et les techniques agronomiques durables.
L’objectif était de créer une ferme agro-écologique permettant de mettre en œuvre sur son propre site, les principes de l’économie circulaire : le compostage des déchets organiques et l’utilisation de la matière organique en maraîchage et en grandes cultures.
Mais elle a également pour vocation l'échange, l'analyse et l'expérimentation des savoirs faire et des initiatives recueillis ou observés chez des agriculteurs pionniers afin de fournir une base de savoir-faire et d’accompagné les agriculteurs dans leur transition agro-écologique.

Notre vision de l’entreprise insérée dans le tissu non seulement économique mais aussi social, éducatif et culturel sur son territoire nous porte à croire qu’un tel lieu peut réellement influencer les comportements et les interactions dans son environnement. C’est pourquoi, nous avons tenu à intégrer dans notre programme une dimension de sensibilisation du grand public (scolaire et nos visiteurs annexes tels que les collaborateurs du groupe PAPREC, élus, divers professionnels) mais également notre clientèle dont les enjeux de l’agriculture sont des sujets qui leurs sont évocateurs voire primordiaux (collectivités et industriels de l’agro-alimentaire).

Indiquez à quel(s) objectif(s) du développement durable votre action concoure, parmi les 17 listés par l'ONU. :

Nos actions concourent aux objectifs suivants : - ODD2 - Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable - ODD 6 - Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau - ODD8 - Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous - ODD12 - Établir des modes de consommation et de production durables - ODD13 - Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions - ODD15 - Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres

Quelles limites ou difficultés avez-vous rencontrées ? :

Programme « Agriculture de conservation des sols »
Le partenariat présenté précédemment avec l’ADEME a été l’occasion d’établir une convention encadrant un accompagnement dans ce programme. Il englobe les actions associées à la transition agro-écologique des agriculteurs et la sensibilisation du grand public.
Cette convention nous permet de suivre l’évolution de nos actions au travers d’indicateurs suivis et révisés ou validés lors des comités de pilotage. Depuis la mise en place de cette convention depuis 2018, la réussite du projet est illustrée par la poursuite des engagements mis en œuvre et des résultats collectés, lors des deux premières années d’accompagnement.

La première limite dans ce programme a été observée dans le cadre du suivi expérimental déployé chez nos agriculteurs partenaires. Notre structure n’étant raisonnablement pas profilée pour mener des essais agronomiques respectant les standards scientifiques, les premiers essais menés chez un premier agriculteur ont toutefois fourni un référentiel pour structurer les retours d’autres essais expérimentaux.
Le retour d’expérience a montré nos limites en termes de moyens et de temps si nous souhaitions déployer un suivi sur l’ensemble des partenaires agricoles.
Maraîchage sur sol vivant
L’installation des maraîchers a été réalisée avec succès mais il apparaît très nettement que nos soutiens à l’installation (fourniture du foncier et d’outils d’exploitation) et à la commercialisation ont été indispensables pour la pérennité de l’expérience.
L’acquisition d’un foncier et de matériels d’exploitation sont des problématiques très récurrentes dans de nombreux cas d’installations.
Toutefois, notre action vise à démontrer un modèle économique viable et vertueux pour l’environnement que nous avons estimé comme primordial.
Les premières années d’exploitation montrent un risque fort de difficultés vis-à-vis des conditions climatiques impactant la production. Il s’agit d’une difficulté récurrente à toute la profession agricole.
En dehors des expérimentations que nos maraîchers ont menés afin de confirmer la pérennité de cultures vivrières dans le système de culture sur bute de compost, une phase d’adaptation et de maîtrise de la technique est indispensable et déconseillée si elle est menée lors de l’installation.
Ainsi, il apparait plus que nécessaire de renforcer notre action de diffuseur de savoir.
Par ailleurs, nous estimons que le modèle économique de l’exploitation atteint sa viabilité si l’exploitant acquiert un savoir-faire dans la transformation de ces produits. Ce savoir-faire apporte ainsi une plus-value très profitable et une résilience en cas de production défavorable en travaillant des matières premières achetées par exemple.

Avez-vous réfléchi à des pistes d'amélioration pour votre action ? Lesquelles ? :

La stratégie de duplication chez d’autres agriculteurs a été de se focaliser sur des modalités plus simples (avec/sans fertilisation organique), afin d’obtenir des références techniques en contexte pédoclimatique variable.
Le suivi se focalise sur des facteurs les plus pertinents en fonction du contexte de l’exploitation de l’agriculteur partenaire (performance économique, choix de l’agriculteur), mais aussi du temps d’étude, tout en ayant conscience de l’interaction de plusieurs facteurs (irrigation, rotation des cultures…) dans la performance environnementale de l’exploitation.

Nous avons la volonté de nous rapprocher d’une structure associative capable de nous accompagner dans la promotion de l’environnement et la biodiversité de l’écoferme. Nous visons à détailler et quantifier également les bénéfices écosystémiques dans le cadre des techniques durables déployées dans nos actions auprès de nos agriculteurs et maraîchers.

En quoi votre action est-elle innovante ? :

L’innovation de nos actions se retrouve dans plusieurs aspects :

Originalité du porteur de projet :
PAPREC AGRO est un acteur important en gestion des déchets organiques en Nouvelle-Aquitaine. Notre relation historique avec le monde agricole via notre activité de compostage nous permet de toucher de nombreux acteurs et notamment des exploitations agricoles déjà fortement impliquées dans la fertilisation organique et les techniques agronomiques durables.
Notre vision de l’entreprise insérée dans le tissu non seulement économique mais aussi social, éducatif et culturel sur son territoire nous porte à croire qu’un tel lieu peut réellement influencer les comportements et les interactions dans son environnement.

Démarche unique dans le monde agricole :
La sélection du groupe d’agriculteurs est basée sur les profils innovants, l’engagement dans les thématiques agroécologiques et l’expérience agricole établie.
Les interventions seront organisées en journées de sensibilisation, de communication et d’information durant lesquelles les agriculteurs parlent aux agriculteurs.
Nous mettons au profit de cette formidable envie de diffuser du savoir, un lieu, une structure, des intervenants experts pour favoriser les échanges.

Techniques agricoles déployées :
Le cumul du non-travail du sol, de la diversification des espèces cultivées, et de la couverture permanente du sol permettent de créer des ressources et des habitats pour une faune importante, ce qui va contribuer à la structure du sol et à l’alimentation des cultures. Ce système agricole repose sur la fourniture de biomasse au sol pour alimenter les cycles de la matière, issue des résidus de culture et des engrais verts. Le recyclage de cette biomasse par la faune du sol permet de mettre à disposition des minéraux, de créer de l’humus, et de stocker du carbone dans les sols agricoles.
Cette ferme combine aussi les techniques novatrices de culture maraichère sur sol vivant en cultivant directement les légumes sur des bandes de compost de déchets verts, en agroforesterie et selon les principes de l’Agriculture Biologique.
Les résultats des pratiques mises en œuvre sont donc susceptibles d'intéresser directement l'ensemble des porteurs de projets en maraîchage alternatif.
Il s'agit également d'initier une réflexion sur le rôle clé de la biomasse végétale, dans le fonctionnement des sols agricoles et des services écosystémiques associés (rétention hydrique, stockage de carbone, biodiversité, gestion des déchets organiques, économie circulaire...) au travers d’un parcours pédagogique et de visites organisées par PAPREC AGRO.

Quel(s) impact(s) a eu votre action ? :

Sur le volet grandes cultures et sensibilisation du grand public, depuis 2018 :
12 journées d’animation des groupes de travail et mutualisation des initiatives. d’évènements de sensibilisation à l’Agro-écologie et le Biodiverstié
Plus de 1800 visiteurs (350 scolaires, clients, élus) sur près de 200 jours (dont une journée portes ouvertes en juin 2018 rassemblant près de 500 personnes)
150 hectares intégrés au suivi expérimental agronomique
650 hectares en transition vers l’agro-écologie sur 6 exploitations agricoles
Réseau de 350 agriculteurs clients valorisant 50 000 tonnes de compost valorisés par Paprec Agro chaque année pour fertiliser les sols et séquestrer du carbone.

Exemple d’évènement :
Soirée débat autour de la projection d’un documentaire, « Bienvenue les Vers de Terre », réalisé par François Stuck. Elle a été l’occasion de réunir à la fois des professionnels du monde agricole et des professionnels du territoire, afin de contribuer à faire connaître les pratiques d’agriculture de conservation et de débattre sur leurs intérêts à l’échelle de notre territoire. Ce documentaire, sorti en 2019, a été projeté dans de nombreuses salles, en partenariat avec les chambres d’agriculture locales ou des organismes agricoles.
Après un éclairage du réalisateur François Stuck, l’animation du débat suivant la projection s’est d’abord focalisée sur des aspects techniques, faisant intervenir les agriculteurs invités : Daniel Philippe, Hugues Desmoulins (président du groupement BASE qui rassemble des agriculteurs périgourdins engagés dans des pratiques d’agriculture de conservation), ainsi que François Hirissou, conseiller à la chambre d’agriculture de Dordogne et spécialiste des avantages croisés des couverts végétaux. Des échanges avec des professionnels industriels et de collectivités présents dans la salle ont permis d’ouvrir la discussion sur les avantages de ces pratiques à l’échelle de leurs territoires.

Sur le volet maraîchage, l’écoferme a permis l’installation d’une exploitation de maraîchage employant 2 personnes travaillant sur deux activités principales : production légumière et transformation et production fruitières et transformation en confiserie.
En plus de l’activité des maraîchers, l’équipe de PAPREC AGRO a développé une chaîne de valeur basée sur des partenariats locaux solides pour la confection de produits de la ferme vendus sur le réseau d’agences du groupe PAPREC en remplacement des cadeaux « Goodies » de fin d’année.

Plus 3000 coffrets dégustation vendus comprenant des produits cultivés ou confectionnés sur l’écoferme : pâte de fruits, miel, soupes, ratatouille, pâtés végétaux…
1 à 2 apprentis/stagiaires par an sur l’activité de maraîchage

Quelle est la plus belle preuve de réussite de cette action ? :

La plus belle preuve de réussite est l’affluence des agriculteurs aux journées techniques et la présence d’intervenants experts de qualité.

Au cours du développement du projet, nous avons plusieurs expériences réjouissantes.
Après l’acquisition du foncier, la remise en cultures des terres cultivables et la réhabilitation de la friche se sont confrontées à la très faible fertilité des sols. Une grande quantité de compost produit par notre entreprise, ainsi que de la biomasse broyée ont été apportés sur les parcelles, permettant de recréer le sol et de relancer son activité biologique.
En maintenant une couverture permanente à la surface du sol, et en restituant de la biomasse au sol, nous avons créé des conditions favorables au développement d’une chaine de dégradation des matières : trois engrais verts successifs ont été semés et directement enfouis sans être récoltés, sur un an et demi, pour stimuler l’activité biologique du sol. Les engrais verts constitués d’un mélange d’espèces dont une forte proportion de légumineuses ont permis de faire abstraction de tout apport d’engrais chimiques.
La première récolte 2017 constitue un exemple démonstrateur de la réussite de ces techniques : avec un rendement brut de 140 q/ha (80 q/ha aux normes d’humidité 15%), la technique est très prometteuse et le niveau de production très satisfaisant compte tenu des techniques mises en œuvre.

A travers ce support d’expérimentation original et des résultats du suivi expérimental, PAPREC AGRO tâche de s’impliquer dans la promotion d’une agriculture vertueuse auprès des acteurs locaux.

Le lieu est sollicité par les écoles du territoire car elles peuvent bénéficier d’un lieu unique pour découvrir plusieurs thématiques : agriculture, environnement et industrie du recyclage.

L’autre réussite est la qualité gustative des pâtes de fruit que réalise Serge, notre maraîcher à partir des fruits récoltés sur la ferme.


Lauréat
Créé il y a 1 an