<< Retour aux actions
Association

la sauvegarde d'un patrimoine meunier, architectural et immatériel qui concourra au développement durable de nos campagnes en organisant la transmission des savoir-faire de la meunerie par la formation des personnes.


Objectif(s) :

Grouper les amis des moulins à eau, à vent, à bras dits "à sang" et autres types de moulins et tous ceux qui d’une façon générale veulent apporter leur concours à la protection du patrimoine technique et architectural qu’ils constitue


Localisation de l'action :

Dordogne, France

Description de l'action :

* Aide dans le montage technique de dossier de restauration du moulin à vent de La Tour Blanche, pour en faire un moulin pédagogique apte à fonctionner et à faire de la farine, présentation à la municipalité d'artisans et de sociétés expertes dans ce type de restauration, aide à la constitution d'une association pour en gérer son fonctionnement. Aujourd'hui ce moulin est une attraction touristique majeure de la communauté de communes et un patrimoine vivant de la commune.

* Expertises techniques apportées aux propriétaires de moulin pour les aider dans leur démarche d'équipement en vue de production d'électricité d'origine hydraulique compatible avec le site, leur droit d'eau et la continuité écologique.

* Valorisation de ce patrimoine en développant l'offre touristique locale par la confection de chemins de meunier pédagogiques à destination de tous et d'utilisation gratuite

* Formation des jeunes du département par des actions pédagogiques dans les écoles, les centres de loisir pour que les enfants découvrent ce patrimoine qui les entoure et se l'approprient

* Soutien d'actions de propriétaires de moulin à eau pour valoriser et redonner vie à leur patrimoine (moulin de La Veyssière, du Treil, moulin de l'Evêque) avec création d'activités artisanales locales (huile à la Veyssière et au Treil, farine à l'Evêque, moulin de Landry)

* Tentative de mise en place d'une filière de production éco-responsable, durable et de circuit court avec le moulin de l'Evêque, en coopération avec les propriétaires (producteurs locaux et bios de variétés anciennes de blés, épeautres et seigle plus compatibles à supporter l'écrasement entre des meules en pierre, fabrication traditionnelle et artisanale de la farine dans le moulin, confection de pains et pâtisseries par des boulangers locaux et les propriétaires).

* Actions européennes visant à promouvoir le patrimoine meunier et les métiers associés à travers l'Europe afin de redonner une vie et une place centrale à nos moulins dans une société plus éco-responsable.

* action conjointe avec les syndicats de rivière pour élaborer un projet de réduction, et de collecte des déchets polluants flottants (plastiques...) de nos cours d'eau, déchets très souvent accumulés au niveau des moulins.  


Lien vers une vidéo ou votre site web :


Coût estimé de votre action (€) :

17196 €


Structure porteuse de l'action :

l’association en entier dont les adhérents individuels qu’ils soient propriétaires ou pas de moulins et les associations locales adhérentes


Année de réalisation du projet :

c’est une action continue ou permanente de l’association depuis sa création

Avez-vous mené une démarche participative ? Si oui, expliquez votre démarche. citez vos partenaires :

nous menons une démarche participative interne et externe :
• l’association départementale rassemble (en plus de ses adhérents individuels) des associations locales avec lesquelles elle travaille et promeut leur action propre. On peut citer La Form Ronde, Au Fil du Temps, La Forge d’Ans et la Route des Canons, l’Association du Moulin à vent des Terres Blanches, l’Association Patrimoniale au Pays d’Asterius, Lo Patrimoni et les Amis du Moulin de Gignac, l’Association des Moulins du Périgord Noir, Bourdeilles Environnement, l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine du Bandiat
• d’autre part nous travaillons notamment avec les collectivités territoriales, communes, communautés de communes et départementales : CDC du Pays de Fénelon, CDC Isle Double Landais Duellas, CDC du Périgord Ribéracois, communes de Domme, d’Archignac, de Meyrals, de Sainte Mondane, de Saint Geniès, de Lalinde, de Périgueux, de La Tour Blanche-Cercles, de Saint Aulaye…
• Nous siégeons dans des instances : Fédération Des Moulins de France, Amis des Moulins de Nouvelle Aquitaine, Association des Riverains de France, CDT24
• Nous participons chaque année à la Félibrée mais aussi à la fête du pain de Veyrignac, de Brouchaud, de Carsac Aillac, de l’animation de la Ronde des Moulins, animations des Estivales sur les chemins de meuniers, boucles de randonnées crées par l’APAM, rencontres avec des instances départementales (comme par exemple EPIDOR) sur le développement de la culture et du tourisme, ainsi que des actions pédagogiques et des démonstrations à l’aide des maquettes et des meuniers de l’association auprès des scolaires du département sur demande des écoles, des centres de loisirs
• Enfin nous avons entamé une coopération qui dépasse nos frontières avec un partenariat avec des homologues luxembourgeois dans le but de sauvegarder et développer ce patrimoine et ses savoirs faire au travers d’une coopération interterritoriale, dans le cadre du programme européen LEADER, porté conjointement par le GAL du Grand Duché du Luxembourg et le GAL du Périgord Noir.
• Nous faisons partie de la fédération nationale la FDMF (Fédération Des Moulins de France)

De quelles dimensions du développement durable avez-vous tenu compte pour mener votre action (environnement, social et économie) ? Expliquez votre démarche :

Nous travaillons sur les 3 dimensions du développement durable :
• L’environnement par la qualité de l’eau et son maintien dans les vallées. Le maintien de la vie aquatique. La défense de zones humides. La production d’énergie renouvelable. C‘est aussi la transmission d’un savoir-faire lié à un patrimoine.
• Le social en permettant la création d’emplois directs grâce à la production de produits de qualité et indirectement par les investissements réalisés sur les moulins et par la consolidation de l’attrait touristique de plusieurs sites;
• L’économique est lié au social en aidant les propriétaires à réinvestir dans ce patrimoine pour qu’il ne devienne pas ruine mais au contraire continue à fonctionner en innovant. Ce patrimoine peut fonctionner à nouveau ou à minima être conservé. Il peut produire et ainsi montrer l’utilité qu’il a eu, qu’il peut encore avoir ou aura dans le développement durable, par exemple dans la gastronomie et la production d’énergie verte et renouvelable.

Indiquez à quel(s) objectif(s) du développement durable votre action concoure, parmi les 17 listés par l'ONU. :

2 sécurité alimentaire : les réserves d’eau des chaussées « barrage »des moulins servent à entretenir ou arroser les cultures et ainsi à maintenir l’alimentation sans rajouter de barrages. Elles servent aussi dans la réalimentation des nappes phréatiques 4 : C’est la découverte de ce monde des moulins, la démonstration lors des journées du patrimoine, de la félibrée, par l’éducation au développement durable. Par les chemins de meuniers mis en valeur avec le département, c’est aussi la découverte et la protection de la biodiversité installée dans les abords des biefs de moulin 6 eau propre par la volonté de protéger nos cours d’eau de toutes les pollutions 7 énergie : en encourageant l’hydroélectricité, énergie verte, non polluante et renouvelable 12 consommation responsable : moulins producteurs d’huiles et de farines, maillon essentiel du circuit court

Quelles limites ou difficultés avez-vous rencontrées ? :

Nous nous heurtons à une application tendancieuse de la directive sur l’eau qui aboutirait à la destruction ou l’abandon de beaucoup de moulins en lieu et place de les rénover et de les faire vivre.

Avez-vous réfléchi à des pistes d'amélioration pour votre action ? Lesquelles ? :

Nous souhaitons mettre plus en valeur les efforts et les réussites de nos adhérents ; développer notre reconnaissance médiatique afin de mieux défendre ce patrimoine vivant, élaborer un réseau de productions artisanales de produits bio en circuit court et mailler le territoire par les moulins

En quoi votre action est-elle innovante ? :

Elle va à l’encontre de l’abandon de notre patrimoine matériel et immatériel en organisant la transmission d’un savoir faire et en défendant ce patrimoine face à ceux qui voudraient le voir disparaitre.

Quel(s) impact(s) a eu votre action ? :

Notre action est aussi celle de nos adhérents :
• des emplois sont créés comme à la Veyssière où 6 emplois viennent couronner les efforts des propriétaires avec des innovations
• le moulin de la Tour blanche est devenu un lieu de rassemblement touristique et associatif
• Le moulin de Vézac a repris vie. Il a été mis en valeur pendant cette période de pandémie avec des produits bio de qualité redécouverts par des consommateurs devenus plus attentifs à la qualité.
• Le moulin de Landry qui permet de créer un emploi en partie grâce à la fabrication d’huiles en plus de gaufres
• Nous avons créé avec les collectivités des chemins de meuniers qui incitent à marcher tout en découvrant le patrimoine et la nature
• La redécouverte de ce patrimoine et l’intérêt grandissant qui lui est porté par les autochtones, la découverte par les jeunes générations grâce à nos actions pédagogiques
• L’attrait touristique généré par le développement des chemins de meuniers, des Rondes des moulins et toutes ces attractions que nous co-animons avec les Offices de Tourisme et le CDT24…

Quelle est la plus belle preuve de réussite de cette action ? :

Les moulins qui revivent en étant devenus des pôles de visites que ce soit pour de simples démonstrations ou actifs comme lieu de production d’huile ou de farine; recréation de production d’énergie renouvelable ; avec des créations d’emploi à la clef. Exemples : moulin de la Veyssière, moulin de Landry ; moulin de la Tour blanche ; moulin de Vézac. Sans oublier les propriétaires de moulins qui nous sollicitent de plus en plus nombreux pour les aider à restaurer leur bien.


Projet publié
Créé il y a 7 mois