<< Retour aux actions
Collectivité

L'achat et la production d'aliments bio pour le restaurant scolaire


Objectif(s) :

Coulounieix-Chamiers veut produire plus de repas bio dans son restaurant. Cette action s'inscrit dans son Agenda 21. Objectifs : acheter des produits sains et locaux, produire des légumes bio, mener cette action avec des enfants, des associations etc...


Localisation de l'action :

24660 Coulounieix-Chamiers, France

Description de l'action :

En 2015, le conseil municipal a voté une délibération permettant la mise en oeuvre de son Agenda 21 (voir site de la mairie de Coulounieix-Chamiers).

Sur les 3 dernières années une 15aine d'actions améliorées et nouvelles ont été ajoutées. Elles concernent : L'entretien différencié des espaces verts, Les plantations d'arbres fruitiers et paysagers, Des carrés pour la biodiversité, Des randonnées orchidées sauvages et forestières, Des économies d'énergie, L'aménagement de jardins collectifs, La lutte contre la présence de pesticides dans l'eau potable, L'isolation des bâtiments, L'aménagement paysager de la voirie, L'aménagement de pistes cyclables, La pose de deux ruches sur les bâtiments municipaux, L'éradication des frelons asiatiques, La participation aux plantations d'arbres dans le cadre de l'opération « projet participatif », Le projet Politique de la ville-Anru, L'achat et la production d'aliments bio pour le restaurant scolaire etc...

Certes le projet politique de la ville-Anru aurait eu toute sa place dans ces trophées mais il nous a semblé que le Conseil départemental qui y a pris une place importante serait juge et partie aussi il nous est apparu plus opportun de présenter un autre projet.



Pour cette édition nous avons choisi de mettre en avant l'achat et la production d'aliments bio pour le restaurant scolaire.

Ce projet est loin d'avoir la même envergure que celui concernant la politique de la ville-Anru mais il est assez complexe pour répondre à tous les objectifs du développement Durable.

La municipalité de Coulounieix-Chamiers augmente petit à petit la part du bio local dans l'alimentation scolaire. Ainsi en 3 ans la proportion de bio local a doublé.

En 2019, le restaurant scolaire est labellisé Ecocert 1. Une marge d'amélioration importante existe ; elle dépend beaucoup de la volonté politique des élus qui prennent de plus en plus conscience de l'intérêt d'une alimentation saine.

La municipalité a mené une démarche pour s'approvisionner dans un marché public bio et local.

Les cuisiniers ont reçu une formation de la part des services du Conseil départemental.

Les animateurs, lors des repas, invitent les élèves à réfléchir et à agir sur les problématiques du gaspillage, du tri, de l'intérêt du bio et du local, de la confection de compost...

Des jardins, installés dans les écoles, permettent aussi aux écoliers de s'impliquer dans une démarche complète et exemplaire. Les notions de sol, de biodiversité, de pesticides, d'alimentation... sont traitées.

A côté de cette démarche scolaire, en 2019, la municipalité en liaison avec l'association Espaces, Vie, Nature, le Comité des fêtes, des agriculteurs et les activités périscolaires a démarré une production de légumes bio sur un de ses terrains. 2500m2 ont été consacrés à des pommes de terre et des cucurbitacées. Le terrain situé au lieu-dit les Quicoux à Coulounieix-Chamiers a eu l'agrément bio auprès d'Ecocert.

Cette action a été proposée puis discutée en commission extra-municipale Développement Durable, Cadre de vie et Agenda 21 qui est ouverte à tou(te)s les Colomniérois(es). La préparation du sol a été réalisée par un agriculteur qui a été indemnisé. Des adhérents des deux associations citées ci-dessus et des élus ont réalisé la plantation de pommes de terre achetées à la coopérative locale. Des plants de citrouilles ont été mis en place avec des enfants participant aux activités périscolaires. Cette action a permis d'augmenter la part du bio dans l'alimentation scolaire, de mettre en lien plusieurs adhérents d'associations, d'appliquer des techniques écologiques, de solliciter les entreprises locales et de participer aux économies budgétaires. Elle a aussi permis de former des élèves et indirectement leurs parents dont beaucoup habitent la cité HLM proche. Ces parents voient ainsi l'intérêt de jardiner et donc de solliciter des jardins familiaux ou collectifs que la municipalité a créés.

Ainsi les trois piliers du Développement Durable sont abordés : l'économie, le social, l'environnement. Ces trois piliers s'inscrivent dans une démarche participative dans la commission extra-municipale, dans les écoles, sur le terrain.


Coût estimé de votre action (€) :

87000 €


Structure porteuse de l'action :

Mairie de Coulounieix Chamiers


Année de réalisation du projet :

2019

Avez-vous mené une démarche participative ? Si oui, expliquez votre démarche. citez vos partenaires :

L'action a été traitée en commission extra-municipale Développement Durable, Cadre de vie, Agenda 21. Des contacts ont aussi été pris avec l'association Espaces, Vie, Nature, le comité des fêtes, des agriculteurs et le périscolaire. Les animateurs du restaurant ont aussi participé à cette action.

De quelles dimensions du développement durable avez-vous tenu compte pour mener votre action (environnement, social et économie) ? Expliquez votre démarche :

Cette action s'inscrit dans l'Agenda 21 de la commune et répond donc à toutes les dimensions du développement durable (voir ci-dessous)

Indiquez à quel(s) objectif(s) du développement durable votre action concoure, parmi les 17 listés par l'ONU. :

  • 1 pas de pauvreté : la recherche de réduction des coûts des aliments profite aux famille
  • 2 faim zéro : recherche d'une alimentation diversifiée et attirante pour permettre au maximum d'enfants et de personnes âgées d'en bénéficier
  • 3 bonne santé et bien-être : le projet permet de respecter la santé des consommateurs,
  • 4 éducation de qualité : apprentissage de gouts différents retransmis dans les familles, changement du comportement des consommateurs, l'éducation populaire permet de faire comprendre que le bio n'est pas forcement cher
  • 5 égalité entre les sexes : toutes les activités générées par cette actions sont ouvertes à toutes et tous
  • 6 eau propre et assainissement : la non utilisation de pesticides évite les pollutions de l'eau notamment,
  • 7 énergie propre et d'un cout abordable
  • 8 travaux décents et croissance économique : achats locaux générant des emplois locaux,travaux réalisés par des entrepreneurs locaux,réduction des intermédiaires,
  • 9 industrie, innovation et croissance économique : les productions locales remplacent les importations 10 inégalités réduites : tous les utilisateurs du restaurant peuvent prétendre à une alimentation bio
  • 11 villes et communautés durables : ces actions entrent dans l'Agenda 21 que la commune a réalisé et poursuit
  • 12 consommations et productions responsables : réduction du gaspillage alimentaire, recherche d'une économie circulaire (les tontes d'espaces verts servent à amender le terrain)..., 13 mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques : un approvisionnement local permet de réduire les transports sources de gaz à effet de serre
  • 14 vie aquatique : pas de pesticides dans les eaux de ruissellement et d'infiltration
  • 15 vie terrestre : respect de la biodiversité par le bio
  • 16 paix, justice et institutions efficaces : la mixité ethnique et sociale dans ce genre d'action permet le respect et la bienveillance
  • 17 partenariat pour la réalisation des objectifs : relations avec les associations, les habitants, les écoliers, fonctionnement d'une commission extra-municipale

Quelles limites ou difficultés avez-vous rencontrées ? :

Les difficultés budgétaires, les mentalités pas encore ouvertes à l'écologie, une implication bénévole insuffisante, une production locale bio encore insuffisante, des conditions climatiques pas toujours favorables (sécheresse, pluie) et des dégâts dus aux sangliers et aux chevreuils ont été les principales limites ou difficultés dans la réalisation de cette action.

Avez-vous réfléchi à des pistes d'amélioration pour votre action ? Lesquelles ? :

Le confinement dû au Covid 19 pose déjà des problèmes pour que cette action soit réalisée au même niveau qu'en 2019. Le changement d'équipe municipale a aussi freiné l'action et ses améliorations. Les améliorations peuvent passer par un abondement du budget alimentation bio, l'aménagement d'une ferme urbaine, une meilleure communication pour impliquer encore plus les associations et les habitants

En quoi votre action est-elle innovante ? :

Elle a permis de montrer que la municipalité pouvait agir dans un domaine nouveau, que l'alimentation bio n'est pas une lubie de rêveurs, que l'agriculture doit changer de modèle et qu'il est possible d'agir efficacement avec des moyens raisonnables.

Quel(s) impact(s) a eu votre action ? :

Elle a permis à beaucoup de personnes de passer de l'intention à la réalisation notamment en ce qui concerne les pesticides, le réchauffement climatique, la biodiversité...

Quelle est la plus belle preuve de réussite de cette action ? :

Le premier repas réaliser pour les enfants à partir des potimarrons bio produits par la municipalité. Autre preuve de réussite : les enfants, suite à la plantation des citrouilles, ont demandé à récolter les fruits de leur travail.


Projet publié
Créé il y a 1 an